Bilan sur mon travail hivernal

Bilan de 2 mois de travail avec ma nouvelle équipe :

  • Coach golf: Pierre-Jean Cassagne
  • Coach Physique: Robert Froissard
  • Préparatrice mentale: Marie-Pierre Amadio

Durant ces 2 mois, j’ai travaillé mon swing: j’ai recherché encore plus de puissance par l’explosivité du bas du corps. En effet avec un haut du corps trop dominant dans mon swing, j’avais du mal à placer la vitesse au bon moment. (Prochainement quelques vidéos avant/après)
Alors pour m’aider à travailler cela, Robert s’est occupé de la partie physique.
Pour avoir un bas du corps plus actif dans le swing, il a fallu le rendre plus léger et plus dynamique. Pour cela ma préparation physique ( à dose de 5 à 7 séances par semaine) était composé d’une partie cardio (pour rendre les muscles plus légers et plus endurants)et d’une partie musculation pour renforcer les zones fragiles (comme le dos) et muscler les autres.
Aujourd’hui j’ai fini ce travail de fond et je vais basculer sur un programme à base de sauts pour rendre le bas du coup plus mobile.
Pour ce qui est de la préparation mentale, le but était de savoir qui je suis réellement afin de m’en servir sur le terrain et de mieux préparer mon quotidien. En effet, se connaître permet d’adapter ses choix sur le terrain. Par exemple, Moi qui suis quelqu’un de très spontanée et créative je vais parfois jouer des coups qui sortent de l’ordinaire alors que le situation ne l’oblige pas forcément.
Mieux se connaître permet également de mieux adapter ses choix dans la vie de tous les jours. Par exemple le fait de savoir de combien d’heures de sommeil j’ai besoin me permet de « timer » ma journée. Ainsi, je peux avoir un rythme de vie adapté à mes besoins, ce qui n’est forcément évident quand on n’a pas d’horaires imposés pour arriver au bureau !

J’ai renoué avec la compétition le week-end dernier. Je n’ai pas franchis le cut mais j’ai beaucoup appris sur moi (encore une fois). Avec les scores de 78(+6) le premier jour et 71 (-1) le deuxième jour j’ai su rebondir après une première journée difficile mais riche en émotions puisque j’ai ressenti le plaisir et le palpitant de la compétition que j’avais le sentiment d’avoir perdu en fin d’année 2014. Mais tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Je me suis remobilisée et j’ai su m’exprimer au mieux le deuxième jour en faisant 5 birdies (dont un chip rentré).

Laisser un commentaire

captcha *